01La façade

Préalable à toute intervention : il est nécessaire d’identifier les lignes de composition, les matériaux et les différents éléments constituant le bâti et sa façade, afin de les mettre en valeur ou de les réinterpréter de manière contemporaine.
Nous vous invitons également à situer votre immeuble dans le temps.

Règles et préconisations à respecter

Généralités/Totalité du territoire

  • Respecter les lignes de composition du bâti (soubassement, corniche rez-de-chaussée et étage, chéneau)
  • Respecter les rythmes des façades existantes (percements)
  • Respecter les éléments de composition de la façade (corniche, moulures, volets, balcon, garde-corps)

Centre-ville historique et centre-ville

  • Respecter les rythmes des façades existantes et ce, même en cas de regroupement de 2 rez-de-chaussée mitoyens ou de 2 étages distincts en un seul commerce. Maintenir dans ces cas un accès indépendant aux étages.
  • Utiliser des matériaux correspondant aux matériaux d’origine.
  • Limiter le nombre de couleurs à 3, celles-ci devant présenter, soit une cohérence d’ensemble, soit une, cohérence avec l’activité commerciale exercée.

02La vitrine

Préconisations à respecter

Généralités/Totalité du territoire

  • Respecter les lignes de composition du bâti (soubassement, corniche rez-de-chaussée et étage, chéneau)
  • Respecter les rythmes des façades existantes (percements)
  • Respecter les éléments de composition de la façade (corniche, moulures, volets, balcon, garde-corps)

Centre-ville historique et centre-ville

  • Respecter les lignes de composition de la devanture d’origine (arcade, devanture en applique etc…)
  • Préserver les vitrines anciennes, les soubassements d’origine et les éléments faisant clairement partie de la composition générale du bâtiment.
  • Limiter la devanture au rez-de-chaussée si une activité commerciale occupe plusieurs niveaux. Il est par contre toléré un rappel de l’activité par une signalisation discrète sur les baies ou les lambrequins.
  • Privilégier les menuiseries en bois ou en aluminium. Notamment la devanture devra être réalisée de préférence en bois peint de couleur plutôt claire et discrète, ou de couleur sombre, ou de couleur soutenue mate. D’autres matériaux tels que le métal prélaqué ou peint, ou des matériaux synthétiques d’aspect mat et de teintes non vives pourront être mis en oeuvre.
  • Dans le cas d’un existant en arcade ou sous linteau en bois, apposer la devanture en retrait de 20 à 25 cm.

03L'enseigne drapeau

Préconisations à respecter

Généralités/Totalité du territoire

  • Une seule enseigne drapeau peut être autorisée par commerce.Sa dimension doit être de maximum 80 cm x 80 cm.
  • Sauf dans le cas d’un commerce en angle où deux enseignes peuvent être autorisées.
  • Le dessin de l’enseigne doit être en accord avec la composition de la devanture dans les coloris choisis, les matériaux dont elle est constituée et le graphisme employé.
  • L’enseigne doit être apposée perpendiculairement au mur qui la supporte. Elle ne doit pas dépasser la limite supérieure de ce mur. L’implantation des enseignes en saillie sur l’espace public est défini dans le règlement de voirie. Dans le cas où les consignes de hauteur et de largeur ne peuvent être respectées, il ne sera pas apposé d’enseigne drapeau.
  • L’enseigne doit être intégrée à la devanture. Elle doit respecter les lignes de composition de la façade et être constituée de matériaux durables et maintenue en bon état de propreté, d’entretien et de fonctionnement.
  • L’enseigne drapeau ne doit pas être apposée devant une fenêtre ou un balcon.
  • L’enseigne drapeau doit être située de préférence à l’une des extrêmités de la devanture ou dans l’alignement des lignes de composition de la façade.

Centre-ville historique et centre-ville

  • Proscrire les enseignes drapeau publicitaires. L’enseigne doit être composée d’un sigle ou d’un symbole illustrant l’activité, ou de la raison sociale de l’établissement.
  • L’enseigne drapeau ne doit pas être apposée au-dessus de la ligne de composition du rez-de-chaussée.
  • L’enseigne drapeau ne doit pas être lumineuse ou clignotante.
  • Proscrire l’énumération des produits vendus sur l’enseigne.

04L'enseigne Bandeau

Règles

  • Sont autorisées sur l’emprise du domaine public les saillies suivantes : devantures de boutique, compris glace, grilles, rideaux, enseignes et tous attributs ou ornements parallèles à l’alignement avec un maximum de 16 cm.

Préconisations à respecter

Généralités/Totalité du territoire

  • L’ enseigne doit être intégrée à la devanture. Elle doit respecter les lignes de composition de la façade et être constituée de matériaux durables et maintenue en bon état de propreté, d’entretien et de fonctionnement.
  • Les matériaux mis en oeuvre pourront être au choix, le bois massif, l’aluminium, l’acier, les produits synthétiques laqués et non diffusants. Le contreplaqué sera proscrit.
  • L’enseigne doit être apposée à plat sur la façade. Elle présente l’identité visuelle du commerce et s’inscrit dans une politique d’image importante pour la devanture.
    L’implantation des enseignes en saillie sur l’espace public est définie dans le règlement de voirie.
  • Il conviendra de prévoir un habillage de la tranche des plaques de fond composant l’enseigne.
  • Proscrire les caissons lumineux et clignotant.
  • L’enseigne bandeau doit s’insérer dans la largeur de la vitrine et respecter les éléments de décor de la façade.
  • L’enseigne ne doit pas recouvrir tout ou partie d’une baie. Elle ne doit pas être apposée sur un balcon.

05Le store banne

Règles

  • L’installation de stores bannes est assujettie à une autorisation d’urbanisme et aux dispositions propres au site.
  • Les bannes et les stores ne peuvent être posés que devant les façades où il existe un trottoir.
  • Les parties les plus saillantes doivent être à 0,50 m au moins, en arrière du plan vertical, passant par l’arête du trottoir, ou, s’il existe une plantation sur le trottoir à 1 m au moins de la ligne d’arbres la plus voisine.
  • Aucune partie de ces ouvrages ni de leur support ne doit être à moins de 2,50 m au-dessus du trottoir. Cette prescription ne s’applique pas aux parties des supports ou aux organes de manoeuvre dont la saillie sur le nu du mur de façade ne dépasse pas 0,16 cm. Dans le cas où les consignes de hauteur et de largeur ne peuvent être respectées, il ne sera pas apposé de store banne.

Préconisations à respecter

Généralités/Totalité du territoire

  • Les coffrages doivent être peu saillants (maximun 16 cm), insérés
    dans l’épaisseur de la façade ou à l’intérieur des percements.
  • Les stores bannes :
    – doivent être insérés dans la largeur de la vitrine,
    – doivent être en tissu mat et de forme droite,
    – doivent respecter le rythme bâti avec un store par trame
    – sont interdits à l’étage sauf si l’activité du commerce s’y exerce,
    – doivent être repliés, le soir, pour permettre le passage des engins de nettoyage. Leurs mécanismes doivent pouvoir être intégrés dans la vitrine après repliage.
  • Sur les bâtiments anciens, le store est sans joue et muni de petits bras métalliques fins de ton soutenu.
  • Les tombants ne doivent pas dépasser 40 cm de hauteur. Privilégier sur ces éléments les découpes simples.
  • Les couleurs sont à composer de telle manière qu’elles soient en harmonie avec les teintes générales de la façade et de l’environnement.
  • L’installation de protection latérale sera proscrite à moins d’être motivée précisément (protection de denrées périssables, protection d’une terrasse ouverte autorisée etc.). Elles devront être le plus discrète possible et leur teinte en accord avec la composition générale de la façade.
  • Les stores bannes ne doivent pas mentionner de publicité, à l’exception d’un logo discret et de la raison sociale.

06L'occultation et la fermeture

Règles

  • Les coffrages de grilles et rideaux métalliques servant à la fermeture ou à l’occultation d’une devanture devront être intégrés dans l’épaisseur de la façade avec une saillie autorisée de maximum 16 cm sur l’emprise publique.
  • Si l’intégration dans l’épaisseur de la façade n’est pas possible une solution alternative devra être étudiée (vitre anti-effraction, voilages, stores intérieurs etc.)

Préconisations à respecter

Généralités/Totalité du territoire

  • Utiliser des fermetures ajourées et disposées de préférence derrière la vitrine.

Centre-ville historique et centre-ville

  • Dans le cas d’un existant particulier ou remarquable une grille dessinée adaptée à la boutique devra être mise en oeuvre afin de participer à la mise en valeur de l’existant.

07L'éclairage

Règles

  • Les parties les plus saillantes doivent être à 16 cm maximum du nu de la façade.
  • Aucune partie de ces ouvrages ni de leur support ne doit être à moins de 2,50 m au-dessus du trottoir.

Préconisations à respecter

Généralités/Totalité du territoire

  • L’éclairage devra être assuré par un dispositif faisant partie intégrante de la composition de la devanture. Des dispositifs plus élaborés peuvent être mis en oeuvre : lettres auto-éclairantes, néons encastrés etc. La méthode la plus courante consistera en une série de spots, répartie selon un rythme régulier, au-dessus de l’enseigne.

Centre-ville historique et centre-ville

  • Proscrire les caissons lumineux disposés en enseigne bandeau et les dispositifs d’éclairage clignotant sauf en ce qui concerne les pharmacies qui sont autorisées à disposer d’une enseigne de ce type, par corps de façade.
  • L’éclairage de la devanture et des enseignes pourra être obtenu soit par des lettres auto-éclairantes se détachant sur un fond sombre, soit par des flux lumineux dirigés sur l’enseigne.

08Graphisme et lettrage

Préconisations à respecter

Généralités/Totalité du territoire

  • Privilégier une bonne lisibilité alliant simplicité et contraste.
  • Employer le même graphisme sur tous les supports.
  • Sont possibles : les textes peints, les lettres en fer forgé fixées individuellement sur la façade, les textes en creux dans l’enduit ou dans la pierre, les lettres auto-éclairantes.

09La terrasse ouverte

Règles et préconisations à respecter

  • Tout nouveau projet de terrasse ou de modification doit faire l’objet d’une demande écrite auprès des services de la ville d’Angers.

Généralités/Totalité du territoire

  • L’autorisation de terrasse est précaire et révocable.
  • Une terrasse n’est autorisée qu’au droit de son établissement, c’est-à-dire alignée sur la longueur de la vitrine existante.
  • Les implantations de terrasses doivent préserver les accès des riverains, la libre circulation des piétons et des personnes à mobilité réduite ainsi que l’accès des équipes de maintenance et des équipes d’intervention de secours.
  • La largeur de passage minimum, entre l’occupation de l’espace public par un commerçant et la chaussée, doit être de 1,60 m minimum afin de permettre le passage de tous les usagers de l’espace public : piétons, handicapés, poussette etc. (Les directives européennes prescrivent 2 mètres.)
  • Sa surface doit être clairement délimitée par un marquage au sol peint, ou bien par des clous, des garde-corps ou des éléments de fleurissement.
  • Les terrasses sont interdites sur les trottoirs d’une largeur inférieure à 2.20mètres.
  • Les éléments constitutifs des terrasses doivent être maintenus dans un parfait état d’usage et de présentation. Ils doivent faire l’objet d’un entretien régulier.
  • Sont autorisés :
    – Les gardes-corps d’une hauteur de 1 m max. en structure bois ou métal. Ils sont obligatoires en bordure de stationnement ou de voirie.
    – Les écrans posés perpendiculairement à la façade d’une hauteur max. de 1,50 m. Ils doivent être transparents sur, au moins 2/3 de leur surface, avec structure bois ou acier. Ils peuvent être constitués de verre sérigraphié présentant la raison sociale de l’établissement.
  • Sont autorisés :
    – Les dispositifs de chauffage et d’éclairage sont acceptés à condition qu’ils s’harmonisent avec le reste de la devanture commerciale et qu’ils respectent les consignes de sécurité des constructeurs.
  • Pendant la période de fermeture de la terrasse, le mobilier doit être stocké en dehors de l’espace public.
  • Dans les voies en pente ou sur les sols présentant de nombreuses irrégularités, un socle pourra être installé afin d’assurer une meilleure praticabilité de la terrasse.
    – Ce socle doit être démontable.
    – Il doit être accessible de plain-pied ou par un plan incliné règlementaire afin de permettre l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.
    – Il ne peut excéder une hauteur de 50 cm en son point le plus haut.
    – Ces socles devront présenter une parfaite harmonie avec le reste de la devanture commerciale et être entretenu en permanence pour présenter un état toujours attractif.
    – Ils devront permettre l’accès aux éventuels réseaux souterrains occultés (conduite d’eau, de gaz etc.)

Centre-ville historique et centre-ville

  • Après étude au cas par cas, la largeur de passage minimum pourra exceptionnellement être ramenée à 1.20m dans les sites anciens contraignants.
  • Dans les secteurs piétonniers, l’implantation des terrasses et des devantures commerciales doit tenir compte du passage nécessaire des véhicules de secours (sup. ou égale à 4 m).

010Les chevalets

Généralités/Totalité du territoire

  • Est autorisée l’utilisation d’un chevalet, d’un totem ou d’un porte-menus si et seulement si une largeur de 1.20mètre minimum est préservé au-delà de celui-ci pour le passage des usagers de l’espace public.
  • Un seul de ces éléments au choix est admis par établissement à l’exception des distributeurs de presse qui sont autorisés à en disposer au maximum 2 sur l’espace public.
  • Les chevalets, totems et porte-menus seront positionnés au droit de l’établissement et le long de celui-ci sauf pour les établissements masqués qui sont autorisés à déroger à cette préconisation à condition que la disposition choisie ne présente aucune gêne pour les riverains et usagers de l’espace public.
  • Le chevalet doit être cohérent avec le lettrage et le reste de la façade.

011Le mobilier commercial

Règles et préconisations à respecter

Généralités/Totalité du territoire

  • Le mobilier commercial (tables, chaises, parasols, chevalet etc.) devra être en parfaite harmonie de couleurs et de matières avec le reste de la devanture commerciale.

Centre-ville historique

  • Le mobilier publicitaire ainsi que le mobilier en plastique (pvc ou autres dérivés) sera proscrit.

Centre-ville

  • Le mobilier publicitaire sera proscrit. Le mobilier en plastique (pvc ou autre dérivé) est toléré à condition qu’il ne soit pas moulé en une seule pièce et qu’il s’accorde avec le reste de la devanture commerciale.